Akelaï

La maîtrise des projets de développement IT

Projets IT


Visitez notre site Web dédié à l'ingéniérie logicielle et aux projets IT : software.akelai.fr

logo Akelaï Visitez notre site WEB : www.akelai.fr

Spécifications Fonctionnelles

Le risque

On peut considérer le scénario classique de dérive ou même d'échec projet:

  1. Contrat au forfait sur une expression de besoin de haut niveau
  2. Phase de spécification fonctionnelle qui dérive sans pouvoir trouver un accord client / fournisseur
  3. Anticipation du développement sur des specifications partielles dans une tentative de limiter les retards

Les conditions de l'échec sont réunies :

Le remède

La phase de spécification doit être considérée comme une phase commune client / fournisseur. Elle clarifie le besoin et décrit la solution attendue qui fera l'objet de la phase de réalisation.
Le passage du jalon de fin de spécification est un pré-requis contractuel à la phase de réalisation.

La phase de spécification permet d'établir les bases claires pour l'offre de prix de réalisation : cette dernière sera négociée en connaissance de cause. Les éléments de prix doivent même contribuer à guider la phase de spécification: le choix entre les options étudiées en specification dépendra des considérations de coût. Les acteurs client/fournisseur sont responsabilisés sur le contenu économiquement raisonnable du projet plutôt que de s'affronter sur deux interprétations maximaliste/minimaliste de l'expression des besoins.
La co-responsabilité sur le jalon de spécification favorise des décisions rapides sur les choix fonctionnels.

En contrepartie de sa forte implication dans la phase de spécification, et en cohérence avec l'idée sous-jacente que seule la phase de spécification permet de créer une base saine pour un contrat de réalisation, les deux acteurs client et fournisseur pourront arrêter le projet durant la phase de spécifications s'ils font le constat d'un manque de convergence.

Ou bien ...

Si la confiance est là entre client et fournisseur (mais n'est-ce pas supposer le problème résolu ?), on pourra aller vers des méthodes agiles.
Le client achète alors une "capacité à produire" qu'il s'engage à piloter de plus où moins loin selon le degré de précision de ses exigences.

On peut aussi avancer l'idée que, lorsque le client client n'a pas (comlètement) confiance en son fournisseur, il devrait vouloir appliquer des méthodes agiles pour vérifier la capacité à faire de celui-ci, plutôt que de se croire protégé par un contrat et laisser se creuser un effet tunnel.


© Akelaï Conseil 2006-2018. Akelaï Conseil encourage l'usage de navigateurs internet respectueux des normes : Google Chrome, Firefox, Opera, Safari.

Valid CSS Valid XHTML 1.0